Le métier d’archéologue, du terrain au laboratoire

Grotte du Lazaret | Evénements du Lazaret

Mis en ligne le

L’archéologue spécialisé en préhistoire étudie les vestiges (restes osseux, outillages, pollens, roches, etc.) des périodes anciennes (Paléolithique ou Néolithique) afin de tenter de mieux connaître et de mieux comprendre l’origine et l’évolution de l’humanité.

Image en taille réelle, .JPG 353Ko (fenêtre modale)

Ce métier – qui nécessite d’allier travail de terrain et de laboratoire - fait par conséquent appel à des compétences variées. En effet, étudier un site préhistorique nécessite de recourir à de nombreuses disciplines scientifiques (paléontologie, archéozoologie, paléoanthropologie, etc.).

Les progrès technologiques ont fait évoluer la préhistoire au cours des dernières décennies et de nouveaux métiers ont émergé. Ainsi, des préhistoriens sont désormais spécialisés dans l’imagerie 3D ou les statistiques, d’autres dans la géochimie isotopique ou la biochimie moléculaire.

Aujourd’hui, la préhistoire se situe plus que jamais à la croisée des sciences humaines et des sciences naturelles. C’est la confrontation des données issues de cette pluridisciplinarité qui permet d’appréhender nos origines.